.
.

Coopération UE-UEMOA

.

Le DP2-PARCI endossé par la Délégation de l’Union Européenne


Le deuxième Devis-programme d’Appui aux Renforcement des Capacités Institutionnelles (DP2-PARCI) a été endossé le 26 novembre 2018 par la Délégation de l’Union Européenne au Burkina Faso.

Dans le cadre de l’opérationnalisation du plan stratégique 2011-2020, la Commission de l’UEMOA a mis en place le Programme intégré de Renforcement des Capacités (PIRC), qui est devenu désormais le socle stratégique et le cadre de référence pour toutes les initiatives et les interventions des Partenaires techniques et financiers (PTF) dans le domaine du renforcement des capacités de l’institution.

Le PARCI est la contribution de l’Union européenne (UE) au renforcement des capacités de la Commission de l’UEMOA dans le cadre du PIRC. Il s’exécute à travers deux (02) modalités à savoir le devis–programme et l’Assistance technique qui a démarré en avril 2018 pour une durée de trois (03) ans.

Après deux ans (février 2017 à novembre 2018) le premier devis programme à permis à la Commission d’accompagner (i) le plan de formation pluriannuel pour l’ensemble du personnel de la Commission (17 sessions de formations réalisées), (ii) l’opérationnalisation de la politique commune genre de la Commission, (iii) la mobilisation d’une agence de communication pour la visibilité de la coopération UE-UEMOA, (iv) la réalisation d’une étude sur l’implantation de la gestion axée sur les résultats (GAR) au sein de la Commission, (v) le renforcement de la Commission en personnel (UGP, CG-FED, AT, Directions Techniques, etc.). Par ailleurs, ce premier DP a également permis d’entamer le processus d’exécution de certaines activités clés de renforcement des capacités reversées dans le deuxième devis-programme.

Le deuxième ‘un montant d’environ 1,8 milliard de FCFA a été endossé le 26 novembre 2018 et constitue une marque de confiance renouvelée de la part de l’UE à la Commission de l’UEMOA. D’une durée de 18 mois, ce DP 2 devra permettre de consolider les acquis du premier devis-programme et d’atteindre les résultats suivants :

  1. La Commission de l’UEMOA dispose d’un système de gestion stratégique des ressources humaines qui favorise l’expertise, la compétence et l’équité genre ;
  2. La Commission de l’UEMOA dispose d’un dispositif opérationnel professionnel en matière de programmes axée sur les résultats ;
  3. La Commission de l’UEMOA dispose de mécanismes permettant une coordination optimale avec les partenaires stratégiques ;
  4. La Commission de l’UEMOA dispose de systèmes internes de gouvernance et de contrôle administratifs et financiers conformes aux normes internationales ;
  5. Les deux banques régionales de développement (BIDC, BOAD) disposent des capacités suffisantes pour être éligibles à la gestion indirecte de financements de l’Union européenne ;
  6. La Cellule d’Appui à l’Ordonnateur régional de la CEDEAO est opérationnelle et permet d’améliorer la coordination et le suivi de la mise en œuvre du PIR.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *