.
.

Coopération UE-UEMOA

.

Tenue de la première session du Comité Technique de Suivi du PARCI


Tenue de la première session du Comité Technique de Suivi (CTS) du Programme d’Appui au renforcement des Capacités Institutionnelles de l’UEMOA (PARCI)

Le mercredi 27 février 2019 s’est tenue au siège de la Commission de l’UEMOA la première session du Comité Technique de Suivi (CTS) du PARCI sous la présidence du Coordonnateur de la Cellule de coordination du Programme Intégré de Renforcement des Capacités (PIRC), Président dudit Comité. L’ordre du jour de la session était le suivant :

  • Etat de la mise en œuvre des recommandations du Comité de pilotage du 06 novembre 2018 ;
  • Etat de la mise en œuvre des activités de l’ATI, difficultés et perspectives ;
  • Etat de la mise en œuvre de Clôture du DP1 du PARCI et des activités du DP2, difficultés et perspectives ;
  • Présentation des rapports d’intervention des Coordonnateurs des résultats ;
  • Divers.

Pour rappel, le Programme d’Appui au renforcement des Capacités Institutionnelles (PARCI) de l’UEMOA financé sous le 10ème FED, appuie la Commission dans la mise en œuvre de son Programme Intégré de Renforcement des Capacités (PIRC). Le PIRC, adopté dans le contexte du Plan Stratégique de la Commission pour la période 2011-2020, constitue le socle stratégique et le cadre de référence pour toutes les initiatives et les interventions des PTF dans le domaine du renforcement des capacités de l’institution. Une cellule de coordination a été mise en place en 2015 pour coordonner la mise en œuvre du PIRC.

Le PARCI vise spécifiquement à doter la Commission de l’UEMOA des capacités institutionnelles nécessaires pour assurer une gestion rigoureuse et efficace des programmes de développement et d’intégration régionale. Sa convention de financement est signée le 05 décembre 2014 pour un montant global de 12 500 000 euros dont une contribution en fonds propres par l’UEMOA de 2 500 000 euros pour une période d’exécution de 84 mois dont 60 de mise en œuvre opérationnelle et 24 de clôture.

Pour atteindre ces objectifs, le PARCI vise les quatre résultats ci-après :

  1. La Commission de l’UEMOA dispose d’un système de gestion stratégique des ressources humaines qui favorise l’expertise, la compétence et l’équité de genre :

Pour atteindre ce résultat, il s’agira de développer et de mettre en œuvre un plan de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, d’opérationnaliser la politique genre en voie d’adoption, de mettre en œuvre un plan pluriannuel de formation et un plan de mobilité du personnel.

  1. La Commission de l’UEMOA dispose d’un dispositif opérationnel professionnel en matière de gestion de programmes axée sur les résultats :

Les activités prévues dans ce cadre tournent autour de la mise en place d’un schéma directeur de gestion de projet, l’élaboration et la diffusion d’une culture de la gestion axée sur les résultats et l’appui aux mécanismes de suivi et de pilotage de l’ensemble des programmes de la CUEMOA.

  1. La Commission de l’UEMOA dispose de mécanismes permettant une coordination optimale avec les partenaires stratégiques :

Il s’agira de renforcer les capacités de la Direction de la Coopération en apportant un appui au Secrétariat Technique Conjoint de la CUEMOA (STC) et aux différents mécanismes de coordination et de concertation avec les partenaires de la Commission (Etats membres, PTF, OIG).

  1. L’UEMOA dispose de systèmes internes de gouvernance et de contrôle administratif et financier conformes aux normes internationales :

Ce résultat vise à rendre les systèmes administratifs institutionnels internes notamment les systèmes organisationnel, budgétaire et comptable, d’audit, de contrôle, de passation de marchés conformes aux normes internationales.

Le PARCI est mis en œuvre suivant le mode de gestion partiellement décentralisée à travers d’une part, des devis programmes successifs dont le premier d’une durée totale de 22 mois a démarré le mois de février 2017 et a été bouclé le 30 novembre 2018. Le second DP est en cours de mise en œuvre depuis décembre 2018 et d’autre part, un contrat d’Assistance Technique (AT) long terme chargée d’appuyer la Cellule de Coordination du PIRC dans la mise en œuvre dudit programme. Un certain nombre d’activités (tirées du plan d’action du PIRC et cohérentes avec celles du PARCI) sont confiées à l’AT.

Afin d’améliorer la performance de la mise en œuvre du programme dans son ensemble, un dispositif de coordination des résultats a été mis en place avec un cahier de charge spécifique à chaque Coordonnateur de Résultat.

Sous la responsabilité du comité de pilotage, le CTS a pour fonction de contrôler et faire le suivi technique des activités du PARCI programmées dans les devis programme et dans le(s) contrat(s) de(s) Assistant(s) Technique. A cet égard, ses membres sont destinataires de tous les rapports d’exécution émis par les gestionnaires du programme ainsi que les rapports de consultants ou d’activités menées dans le cadre du programme. Ils reçoivent, avant chaque réunion trimestrielle, le calendrier prévisionnel des activités des trois mois à venir et le bilan des activités des trois précédents.

A ce titre le CTS exploite les rapports de suivi trimestriels établis par les coordonnateurs des résultats du PARCI et apporte des solutions ou des mesures correctives aux éventuelles difficultés rencontrées par ces derniers dans leur rôle d’appui et de  facilitation de la mise en œuvre du programme.

Cette première session a ainsi permis aux membres du CTS :

  • d’apprécier le niveau de réalisation des recommandations de la deuxième session du Comité de pilotage du PARCI ;
  • d’apprécier l’état d’avancement des activités de clôture du DP1 ;
  • de faire des recommandations eu égard à la pertinence, et aux difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des activités du DP2 et celles menées par l’Assistance Technique.

Au terme de cette première session, les membres du CTS ont relevé la nécessité :

  • d’améliorer davantage la Communication avec les Coordonnateurs du Résultats notamment dans les échanges avec les structures bénéficiaires ;
  • de tenir une rencontre entre la CC-PIRC, l’UGP, l’ATI et la CG-FED sur les délais de traitements des dossiers afin d’améliorer l’efficacité du programme ;
  • de tenir une rencontre entre la CC-PIRC, l’ATI et le CIFOB pour s’accorder sur la répartition des rôles ;
  • pour le Coordonnateur du Résultat 4 de faire suivi/supervision rapproché des dossiers de l’ATI afin de faciliter leur traitement au niveau des bénéficiaires.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *